CREER SON ENTREPRISE



Vous avez une idée ? Une passion ? Ou alors les deux ensembles ?


Mais est-ce que vous avez un marché ?


Cette dernière question pourrait faire baisser la tête à beaucoup de gens…

Prérequis


Un entrepreneur a un mental à toute épreuve, il a le sang-froid et est discipliné en tout temps. Il fait face aux problèmes et est prêt à travailler jusqu’à pas d’heure pour réaliser ce qu’il a dans la tête. Il se sacrifie, car sans rien, on n’a rien, pendant 10 à 15 ans de sa vie pour pouvoir se permettre d’avoir une meilleure condition financière tout en offrant du travail aux autres.


La passion pour votre activité est donc importante, c’est ce qui vous maintiendra la tête haute.


Entreprendre c’est donner de la valeur, satisfaire un besoin, améliorer la vie des gens, etc

L’entrepreneur ne pense donc pas à l’argent, mais à créer de la valeur. L’argent qu’il gagnera sera une conséquence de la valeur qu’il offre aux gens. Cependant, si ce que nous proposons n’a pas de valeur aux yeux des gens, c’est peut-être qu’il n’y a pas de marché. Il faut donc commencer à se poser les bonnes questions.


A partir du moment où votre situation est claire, que vous êtes organisés financièrement, que vous comprenez quel est votre marché, que vous savez vous différencier, vous positionner et surtout que vous comprenez l’importance de tous ces points, il est temps de passer à l’action.


Une action à moitié pensée vaut bien plus qu’une idée mûrement réfléchie mais sans suite.

Le Business plan

Quand nous pensons à créer une entreprise, le mot business plan nous vient tout de suite en tête. C’est un document important, mais très académique. L’établissement d’un business plan est long et fatiguant, sans compter les changements au fur et à mesure que le temps passe.

Beaucoup de changement.

Voici la table des matières d’un exemple de business plan que propose Crédit Suisse :

https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=&ved=2ahUKEwjv853x2sXrAhVmx4sKHQJaBU4QFjABegQIBRAB&url=https%3A%2F%2Fwww.credit-suisse.com%2Fmedia%2Fassets%2Fmicrosite%2Fdocs%2Fbusiness-easy%2Fvorlage-businessplan-fr.doc&usg=AOvVaw3xxH8VfBdfh-dFEXYJPS4r


1. Résumé

1.1 Idée commerciale

1.2 Domaine d’activité/prestations de marché

1.3 Organisation des ventes

1.4 Potentiel de croissance du marché

1.5 Cadres

1.6 Besoins financiers/conditions


2. Portrait et stratégie de l’entreprise

2.1 Entreprise

2.1.1 Historique

2.1.2 Financement de la création

2.1.3 Situation actuelle

2.1.4 [Financement spécifique]

2.2 Stratégie d’entreprise

2.2.1 Vision

2.2.2 Analyse SWOT

2.2.3 Stratégie


3. Produits/prestations

3.1 Portefeuille de produits

3.2 Positionnement

3.3 Gamme de prix

3.4 Niveau de qualité

3.5 Prestations complémentaires

3.6 Cycle de vie des produits


4. Marché/clients

4.1 Vue d’ensemble du marché

4.2 Facteurs de réussite pour une évolution future

4.3 Clients

4.4 Position propre sur le marché

4.5 Les cinq forces de Porter


5. Concurrence

5.1 [Nom de l’entreprise concurrente 1]

5.1.1 Profil

5.1.2 Marchés cibles

5.1.3 Position sur le marché

5.1.4 Organisation des ventes

5.1.5 Avantages concurrentiels/faiblesses par rapport à la concurrence

5.1.6 Stratégies identifiables

5.2 [Nom de l'entreprise concurrente 2]

5.3 [Nom du produit concurrent 1]

5.3.1 Gamme de produits

5.3.2 Caractéristiques du produit

5.3.3 Prestations complémentaires

5.3.4 Prix, conditions de paiement

5.4 [Nom du produit concurrent 2]


6. Marketing 10

6.1 Stratégie de marketing

6.2 Principes stratégiques


7. Production/livraison/approvisionnement

7.1 Moyens de production

7.2 Technologie de production

7.3 Capacités et difficultés

7.4 Fournisseurs importants

7.5 Marchés de matières premières


8. Recherche et développement

8.1 Origines du savoir-faire

8.2 Politique d’innovation

8.3 Projets de développement en cours

8.4 Projets de développement prévus

8.5 Protection des marques et des produits


9. Localisation/administration

9.1 Siège social

9.2 Impôts

9.3 Possibilité de développement et d’agrandissement


10. Technologie de l’information et de la communication (TIC)

10.1 Stratégie TIC

10.2 Matériel et logiciels

10.3 Communication

10.4 Investissements TIC

10.5 Sécurité


11. Management/instruments de conduite/organisation

11.1 Management

11.1.1 Équipe dirigeante

11.1.2 Principes de conduite

11.1.3 Marketing pour le personnel

11.1.4 Politique salariale

11.1.5 Formation et perfectionnement

11.2 Instruments de conduite

11.2.1 Instruments stratégiques de conduite

11.2.2 Instruments opérationnels de conduite

11.2.3 Système d’information de gestion (MIS)

11.2.4 Gestion des risques

11.2.5 Controlling du personnel

11.3 Organisation

11.3.1 Organisation du travail

11.3.2 Organisation structurelle


12. Analyse des risques

12.1 Risques stratégiques

12.2 Risques de marché

12.3 Risques financiers

12.4 Risques opérationnels


13. Finances 17

13.1 Planification à long terme

13.1.1 Bilan prévisionnel

13.1.2 Compte de résultats prévisionnel

13.1.3 Tableau des flux de trésorerie prévisionnel

13.2 Planification à court terme

13.2.1 Compte de liquidité prévu

13.2.2 Planification détaillée



Il est évident que la planification reste capitale, des étapes bien définies sont quand même la base de tous projets. Un business plan a pour objectif de décrire notre marché et énumérer nos coûts, mais la complexité de l’établissement d’un tel document est décourageante et nous donne envie d’arrêter avant même d’avoir commencé. En effet, le business plan est très théorique et basé sur beaucoup d’hypothèses qui peuvent être erronées.

Une meilleure option ?

La meilleure façon d’apprendre les détails de notre futur business reste quand même le terrain. Mais se lancer sur le terrain sans avoir aucune planification serait comme se jeter dans la gueule du loup. Le but de ce plan serait de mesurer la température du marché avec un produit basique et l’améliorer petit à petit.

Avoir l’idée, essayer, collecter les informations nécessaires, améliorer et recommencer.

Cela vous permettra d’avoir les premières informations concernant vos clients et surtout de savoir si les gens sont prêts à acheter votre produit ou service. L’investissement n’est pas énorme, donc sans risque.

Avec le temps, vous allez accumuler un certain nombre d’information concernant votre business qu’il faudra mettre sur papier en utilisant la matrice d’affaires conçue par Alexander Osterwalder. C’est un outil gestion stratégique dans lequel vous pourrez mettre votre plan d’action de manière rapide et efficiente. Il se compose de 9 différents blocs et se présente comme ceci :


Nous devons remplir cette matrice en se posant les questions suivantes :

1. Partenaires clés

Quelles sont les personnes et entreprise qui vous sont essentielles ?

Quel sont les partenaires qui vous permettent d’atteindre des futurs clients et de vendre plus ?

Quels partenaires fournissent des ressources clés à votre business ?

Ex. Fiduciaire, informaticien, fournisseurs, agence de publicité, etc.

Le but de tout partenariat est d’avoir un accès facilité aux ressources. Cela doit être rapide, financièrement avantageux et efficient.

2. Activités clés

Qu’avez-vous besoin de faire pour réussir à offrir de la valeur, offrir un produit ou un service ?

Que devez-vous faire pour vendre plus ?

Que devez-vous faire pour atteindre plus de potentiel client ?

Ex : Contrôler la qualité, utiliser les réseaux sociaux, optimiser la chaîne de production, faire une formation, entretenir l’image, etc.

3. Ressources clés

Qu'avez-vous besoin pour offrir ce service ou produit ?

Ex : Ressources humaines, bureau, atelier, usines, financement, brevet, diplômes, statistiques, etc.

4. Proposition de Valeur

Quelles valeurs offrez-vous aux gens ?

Quelle est votre différence ?

Quels sont les bénéfices de votre produit ou services pour le client ?

A quels problèmes vous répondez ?

Quelle est votre valeur ajoutée ?

Ex : Expérience, design, sur mesure, prix, innovation, rapidité, qualité, transparence, responsable, durable, etc.

5. Relation Client

Quelles relations avez-vous avec le client ?

Comment communiquez-vous avec le client ?

Quand allez-vous rentrer en contact avec le client ?

Quel est le coût d’acquisition de client ?

Ex : Digital, proximité, SAV, relation de proximité, réseaux, face à face, etc.

La relation client ici est très importante, elle donne beaucoup d’information sur le client et les choses à améliorer dans votre produit ou service.


6. Canaux

Où allez-vous rencontrer le client ?

Quel est le moyen le plus rentable ?

Comment allez-vous les atteindre ?

Ex : Magasin, téléphone, réseaux sociaux, porte à porte, site de vente, SAV, livraison, etc.

7. Segment client

Qui sont vos clients ?

Que font-ils dans la vie ?

Quel est leur âge, sexe, localisation, caractéristique ?

Qu’est-ce qu’ils aiment faire ?

Quels sont ses revenus ?

Où vont-ils ?

Vous ne pouvez pas vendre à tout le monde, vous devez donc viser un certain type de clientèle.

Ex :

Entre 20 et 45 ans

En Suisse Romande

Persistant mais manque d’information et veut être son propre patron

Aime le sport et veut passer plus de temps avec sa famille

Un revenu entre 4'000 et 8'000 mais, a du mal à économiser à la fin du mois

Cherche à augmenter son revenu,

Ne fait pas de formation de 3 ou 4 ans mais des ateliers ou des formations rapides qui débouchent sur une attestation

Est pragmatique et curieux dans les domaines qui l’intéresse

8. Structures de Coûts

Quels sont les coûts des précédents points ?

Quels sont les coûts les plus important ?

Quels sont les coût fixes ?

Quels sont les coûts variables ?

Ex : Impôts, employés, fournitures, R&D, publicité, véhicules, etc.

9. Flux de Revenu

Quel est le prix que vos clients sont prêts à payer ?

Comment vos clients vont-ils vous payer ?

Quelle sera la fréquence de paiement ?

Quelle sera notre politique de paiement ?

Ex : Un seul paiement, échelonné, abonnement, mensualité, cash, versement



Voilà, maintenant vous avez toutes les cartes en main pour commencer à développer votre entreprise. Ce plan est certes moins détaillé mais il vous donne la flexibilité que vous avez besoin pour lancer votre affaire. Pour la suite, il vous faut une maîtrise financière constante et toujours prendre en compte les feedbacks de vos clients.


Si vous voulez avoir votre business mais vous ne savez pas par où commencer, ce qui précède est déjà un bon début.

Vous avez besoin de plus d’information pour créer votre entreprise et mettre en place un plan d’action ?

N’hésitez pas à nous contacter par e-mail via client@fidu-sfd.com

À bientôt !

Equipe SFD Swisscontrol SA